Exercice majeur de lutte contre la pollution en Méditerranée Pollux 2006


Le préfet maritime de la méditerranée, le vice-amiral Jean-Marie Van Huffel organise les 16 et 17 mai 2006 un exercice majeur de lutte contre les pollutions marines dénommé Pollux 2006.



Pollux 2006 est un exercice qui a pour objectif principal de renforcer :

  • la coordination entre les différents acteurs de gestion d’une crise maritime (Préfecture maritime, préfecture de la zone de défense sud, préfecture des Bouches-du-Rhône, préfecture du Gard, préfecture de l’Hérault, commandement de la zone maritime méditerranée, Base Navale de Toulon, CROSS La Garde, direction régionale des affaires maritimes PACA et Languedoc-Roussillon, direction inter-régionale des Douanes de Méditerranée, groupement de gendarmerie maritime de la Méditerranée, service maritime et de navigation du Languedoc-Roussillon, bataillon des marins-pompiers de Marseille, direction régionale de l’Environnement de façade Méditerranée, CEDRE, région PACA, groupe Total, direction inter-régionale sud-est de Météo France, port autonome de Marseille, compagnie CMA-CGM...) ;
  • la coordination entre les différents acteurs à l’application des dispositions prévues dans le plan POLMAR Mer Méditerranée et POLMAR Terre départementaux ;
  • la coopération opérationnelle internationale avec la Sociedad de SAlvamento y SEcurdidad MARitimo (SASEMAR), la guardia costiera italienne et la police maritime et aéroportuaire de Monaco, en application des plans d’intervention existants tels RAMOGEPOL et LION.

Outre un objectif général d’entraînement des acteurs concernés par la gestion de crise, la préfecture maritime de la Méditerranée cherche également à cette occasion :

  • à mettre l’accent sur l’organisation de la lutte en frange littorale. Dans cette perspective, le rôle déterminant des Affaires maritimes est souligné ;
  • à tester, à l’occasion d’un exercice de pollution par hydrocarbures, les procédures de lutte contre une pollution chimique, limitée à la perte fictive de conteneur(s) de produits dangereux afin d’entraîner les équipes chargées de l’analyse et de l’expertise des risques chimiques ;
  • à valider les procédures d’accueil des navires en difficulté, notamment en liaison avec le PAM.

L’exercice se déroulera à environ 13 nautiques de Fos-sur-Mer, à proximité du port autonome de Marseille. Il mettra en scène une collision entre un pétrolier affrété par la société TOTAL et un porte-conteneur joué par le transport de chalands de débarquement Orage. La préfecture maritime devra faire ainsi face à un déversement d’hydrocarbures à la mer, à la perte d’un conteneur de produits dangereux et à une évacuation de blessés.

L’exercice sera placé sous le sceau du réalisme, seules les informations essentielles seront préalablement communiquées aux différents acteurs et l’animation en temps réel sera confiée à une cellule de direction d’exercice. Cette dernière agira de façon autonome des centres opérationnels de gestion de crise. Ne pouvant préjuger de l’évolution de la situation, ceux-ci développeront leur réactivité et leur capacité d’adaptation.

Les moyens d’intervention et de lutte contre la pollution ne sont pas pré-positionnés, ils agissent en temps réel. Toutefois, les moyens étrangers impliqués dans Pollux sont pré-positionnés à la base navale de Toulon pour les moyens nautiques et sur la Base d’Aéronautique Navale d’Hyères pour les moyens aériens. Le déversement des hydrocarbures est simulé avec de la balle de riz, le conteneur de produits chimiques est feint par une embarcation semi-rigide du bataillon des marins-pompiers de Marseille et le fût est simulé à l’aide d’une bouée. L’épandage de dispersants est remplacé par de l’eau, les blessés sont joués par des marins de la Marine nationale.

Les conditions météorologiques sont adaptées par la direction de l’exercice pour que les nappes fictives de pollution atteignent la côté.

La première journée est consacrée avant tout à un exercice d’état-major.

La seconde journée est dédiée à la mécanisation des opérations de lutte en mer avec la mise en œuvre de matériel, sur zone.

Tout au long des deux jours, un accent particulier est mis sur l’interface terre-mer. Pollux 2006 permet également le déclenchement d’un exercice de lutte à terre organisé et animé par les préfectures de la zone de défense Sud et des départements des Bouches-du-Rhône, du Gard et de l’Hérault.


Source: Préfecture Maritime de la Méditerrannée


Article proposé et validé par Webmaster le Dimanche 07 mai 2006 @ 09:33:32 Précédent |  Suivant

Liens Relatifs



    L'Article le plus lu à propos de  Notre environnement dans la région :



    Les dernières nouvelles à propos de Notre environnement dans la région :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    Temps : 0.1385 seconde(s)